historique artistes adhérents

Geneviéve BOHER-ROY

Après une vingtaine d' années en région bordelaise, je vis et je travaille actuellement en Lot et Garonne.

L 'enseignement de l'aquarelle pourrait être le partage de techniques qui donnent à chacun le moyen de s' exprimer; mais je vis surtout mes cours et ma peinture comme un compagnonnage, une quête non solitaire, me délectant des expériences et des émotions partagées .

Explorer les possibilités de l'aquarelle, sa fluidité et son rayonnement; marier les qualités opposées: l'abandon et le contrôle, la fluidité et la fermeté; voilà mon but d'aquarelliste. 

Ma recherche artistique va vers la transposition de la nature, une connexion vers l'imaginaire, une histoire personnelle et le carnet de voyage est mon jardin secret.

Marie Christine REGNIER

Un effleurement, une trace, une lueur s’infiltrant dans la brume, des corps errants, enveloppés de silence, presque effacés, anonymes, isolés. Dans l’attente, juste avant ou après, ni jour ni nuit, un endroit quelque part, l’univers de Marie-Christine Régnier vibre secrètement, intimement. Dans une ambiance ouatée, fermentée de gris multipliés à l’infini, sa main esquisse avec délicatesse une posture, capte un regard, souvent vide ou apeuré. Dans la plénitude d’un vide baigné d’une lumière diffuse, quand la matière s’apaise, des êtres hagards, habillés de chair, déambulent ou stationnent. Mais, au-delà du malaise ambiant – avec ces textures fragiles et froissées, sa touche transparente de pétales, plissée et nuancée en camaïeux patinés – c’est d’une écriture sensible et maîtrisée, subtilement adaptée au contact de la toile, que Marie-Christine Régnier nous entraîne sur ces territoires inconnus. De tout temps, les hommes ont gravé des corps sur les parois de mémoire; les siens, dont la peau n’est autre qu’un vaste champ pictural d’expression, irradient et laissent une empreinte émouvante.
Directement reliées à sa peinture, les sculptures de M.-C.Régnier, tout en chair et massives, au charme magique, prolongent l’énigme, où les rides du temps n’ont pas de prise. Adultes-enfants, orphelins de naissance et beaux comme des anges, ces corps qui pensent – refusant de grandir, vulnérables–, se questionnent dans un territoire préservé. L’œuvre de M.-C. Régnier rétablit l’indispensable rôle du regard, du désir et du toucher pour aimer – pour s’aimer. Elle dit aussi que sans matière il n’y a pas de vie, mais encore que le corps de l’homme est sa prison.

 

J.PH RAUZET

Sandrine ROBERT


Fourmi (Sandrine Robert) vit et travaille à Bordeaux. 
Dès mon enfance, je développe un grand intérêt pour les travaux créatifs, les couleurs et les matières.

Plus tard je suis des études de graphisme, qui m’amènent ensuite à reprendre les pinceaux et à intégrer les Beaux-Arts de Bordeaux pendant 4 années. 
Je réalise des « murs imaginaires» à partir de matières, de textures, d’affiches de rue, de papiers divers, d’encres, d’eau de javel, de récup… Je les collecte, les ramasse ça et là, et leur redonne une nouvelle vie en les mettant en scène dans des compositions épurées.
Mon concept et style de peinture que je nomme : « MURS IMAGINAIRES » est un art urbain, rebelle où les styles se mêlent et où les influences vagabondent.
Le final est un enchevêtrement de couleurs, d’émotions et de techniques différentes.
Mes tableaux sont des espaces de vie qui inventent un monde qui tente d'embarquer le spectateur dans une certaine rêverie!

Parallèlement, je suis graphiste-illustratrice indépendante inscrite à la maison des artistes.

www.kreaphoides.net 
www.graph.kreaphoides.net
www.flickr.com/photos/kreaphoides
http://www.icidexpos.com/fr/2-aquitaine/artistes/2-nouveaux-talents-et-photographes

Dominique VAILLIER

Je pratique l’art de la gravure depuis une quinzaine d’année après avoir été l’élève de William Gomez enseignant en arts plastiques à Bordeaux Montaigne.

C’est dans son atelier que j’ai pu découvrir les différentes techniques telles que la pointe sèche, le burin, l’eau forte, l’aquatinte associées à la pratique du dessin qui m’a toujours passionnée.

Mes gravures tentent de saisir la poésie d’une certaine temporalité, celle du temps passé, de l' éphémère, de la fugacité des sourires et des émotions qui nous ramènent à la fragilité de notre condition humaine.

Par ailleurs, à cette pratique de la gravure j'associe depuis quelques années un travail autour de la peinture en relation avec les mêmes thématiques.

 

J’ai participé à diverses expositions et reçu les distinctions suivantes :

Galerie Condillac Bordeaux

Atelier Aquitaine Bordeaux

Atelier 109 Bordeaux

Salon Artistique de la Haute Loire le Puy en Velay

Salon des Artistes français Grand Palais Paris

Médaille de bronze en 2011

Prix Chasseriau de gravure décerné par l’académie des beaux arts en 2010

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

ATELIER AQUITAINE © 2019 • BY ELODIE NOIROT

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now