Bernard Privat

Ces portraits d’humains subissent le passage du temps comme nous tous.

 

Je mets en lumière les petites gens les personnes qui vivent à l’ombre de leurs existence celles et ceux que la vie n’excite plus.

Comme le dit si bien Anne Billon , au hasard d’une feuille, presque rien on s’interroge dans le regard, la surprise d’être là .