Jean-Marie RODRIGUES
CC.jpg

Que dire de ces revenants, de ces fictions décalées et colorées ? Faut-il voir des cairns en terrains pentus pour annoncer des parcours métissés, des temps suspendus ou une frontière passée ? 

Certes, ces propos peuvent être entendus, mais dans la phase de création, en atelier,

c’est avant tout faire émerger un jeu de signifiants malmenés. Ceux qui peuvent conduire

à l’expression d’un relâchement, à une mise en relation avec des intériorités sensibles,

à des « êtres » cheminant sur une ligne de crête.

C’est se focaliser comme un photographe sur un point sensible, une rupture, un instant

« T » où tout se passe, ou tout peut s’arrêter. C’est pouvoir « gratter » sans raison et

retenu le vernis des apparences.

Jean-Marie Rodrigues

Bordeaux, 8 février 2022